-10% pour votre première commande avec le code BIENVENUE

À quoi servent les protéines ?

5 Fév 2024

Nous savons qu’il est indispensable de consommer des protéines lors de nos repas. Mais qu’est-ce qu’une protéine ? Combien faut-il en consommer ? Dans quels aliments en trouver ?

Temps de lecture estimé à 5 minutes.

Qu’est-ce qu’une protéine ?

Les protéines sont des macromolécules au même titre que les glucides et les lipides. Elles peuvent être représentées comme un enchaînement plus ou moins long de petites molécules : les acides aminés. Il existe une vingtaine d’acides aminés dans la nature qui sont utilisés par notre corps pour la synthèse de nouvelles protéines. 11 d’entre eux sont synthétisés directement par notre organisme. Les 9 autres doivent être apportés par l’alimentation : c’est pourquoi ils sont appelés les acides aminés essentiels (ANSES – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).

Figure 1 : Liste des acides aminés essentiels

À quoi servent les protéines dans notre corps ?

Au sein de notre organisme, les protéines permettent de jouer un rôle structural, notamment au niveau musculaire (maintien et/ou augmentation de la masse musculaire) ou encore cutané. Elles participent également à de nombreux processus physiologiques : transport de l’oxygène dans l’organisme (hémoglobine), réponse immunitaire (anticorps), contrôle de la concentration de glucose dans le sang (insuline), digestion (enzymes digestives) (ANSES)…

Combien de protéines faut-il manger par jour ?

Les recommandations actuelles en France pour une personne adulte en bonne santé sont de 0,83 g/kg/jour soit environ 50 g de protéines par jour pour une personne de 60 kg (ANSES).

Avec l’âge, la synthèse des protéines par l’organisme devient moins efficace. C’est pourquoi la référence nutritionnelle augmente pour les personnes âgées pour lesquelles il est recommandé de consommer environ 1 g/kg/jour de protéines (ANSES).

Concernant les personnes âgées à risque de dénutrition ou encore les patients atteints de maladies chroniques comme le cancer, les apports protéiques doivent également être augmentés : ainsi la référence nutritionnelle atteint 1,2 à 1,5 g/kg/jour (HAS – Haute Autorité de Santé).

Dans quels aliments trouve-t-on des protéines ?

Une protéine peut être d’origine animale (viande, poisson, lait, oeufs…) ou d’origine végétale issue des céréales (blé, riz…), de légumineuses (soja, lentilles, pois…) ou encore d’oléagineux (noisettes, amandes…).

Pour connaître la teneur en protéines de vos aliments, vous pouvez consulter la table Ciqual proposée par l’ANSES via le lien suivant : https://ciqual.anses.fr/ 

Toutes les sources de protéines sont-elles de même qualité ?

La qualité d’une protéine se définit principalement par deux critères :

  • Son profil en acides aminés essentiels : Pour que la synthèse protéique fonctionne correctement, il est nécessaire que l’aliment protéiné consommé possède un profil en acides aminés équilibré. En effet, si l’un des acides aminés y est limitant, c’est-à-dire présent en plus faible quantité que les autres, la synthèse protéique sera bloquée et les acides aminés restants seront éliminés par le corps (cf. schéma ci-dessous).
  • Sa digestibilité : La digestibilité d’une protéine peut se décrire comme étant sa capacité à libérer ses acides aminés à l’intérieur de notre système digestif. (Lactalis).
Figure 2 : Comparaison entre la digestion d’une protéine de composition idéale ou déséquilibrée (Lactalis)

Selon leur origine, les protéines ont des qualités nutritionnelles différentes. Les protéines animales possèdent une très bonne digestibilité et sont constituées de tous les acides aminés essentiels. Les protéines végétales quant à elles sont en général moins digestibles, notamment à cause de ce qu’on appelle les “facteurs antinutritionnels” (composés chimiques, naturels ou synthétiques, qui interfèrent avec l’absorption des nutriments). Elles peuvent également manquer de certains acides aminés essentiels, notamment la lysine pour les céréales et la méthionine pour les légumineuses (INRAE – Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement).

Les protéines végétales restent néanmoins une source intéressante de protéines. En effet, certains procédés comme la cuisson et la fermentation permettent d’améliorer leur digestibilité. Concernant les apports en acides aminés essentiels, il est conseillé de combiner deux sources de protéines végétales différentes afin de compléter les apports de chaque source. L’idéal est d’associer un ratio de 1/3 de légumineuses à 2/3 de céréales (INRAE).

Que faire si je ne parviens pas à consommer assez de protéines ?

Si pendant une période prolongée vous ne parvenez plus à consommer suffisamment de protéines, à cause d’une perte d’appétit par exemple, et si en parallèle vous constatez une perte d’énergie et/ou de poids, vous êtes peut-être concerné.e par la dénutrition. Il est alors nécessaire de consulter rapidement un professionnel de santé qui vous aidera à adapter votre alimentation (enrichissement de vos plats, consommation de produits enrichis en protéines, utilisation de Compléments Nutritionnels Oraux).

Quel est l’intérêt des produits de La Picorée pour l’enrichissement en protéines de l’alimentation ?

Les mini-cakes de la gamme P’tits Pep’s de La Picorée sont des Compléments Nutritionnels Oraux (CNO) destinés aux personnes à risque de dénutrition ou dénutries (donc ayant un besoin accru en protéines).

Ce sont des produits hyperprotéinés (HP) qui contiennent 17g de protéines pour 100 g, soit en moyenne 3 fois plus qu’un gâteau moelleux conventionnel disponible en grande ou moyenne surface. Les protéines contenues dans les mini-cakes de La Picorée sont à la fois d’origine animale (œuf, protéines de lait) et végétale (céréales : protéines de blé / légumineuses : farine de lentille corail).

Également, les mini-cakes de La Picorée se présentent sous format bouchée, ce qui permet de les consommer par petites quantités tout au long de la journée et d’adapter facilement leur consommation aux besoins en protéines de la personne.

Figure 3 : Apports en protéines des mini-cakes selon la quantité consommée

Conclusion

Les protéines sont des molécules indispensables à l’alimentation humaine. Elles peuvent être d’origine animale ou végétale et permettent le bon fonctionnement du corps.

Nos besoins en protéines évoluent au cours de notre vie. C’est pourquoi, il est nécessaire d’adapter son alimentation en conséquence.

Si vous rencontrez des difficultés à vous alimenter sur une période prolongée, parlez-en à votre diététicien ou médecin.

Pour en savoir plus